Interview exclusive de Mike Fraser par Airbourne-France

Mike Fraser Airbourne No Guts No Glory mixage
Comment avez-vous été sollicité par le groupe ?

J’avais écouté Runnin' Wild et je l'avais adoré, donc j'ai demandé à mon manager Mimi Northcott de prendre rendez-vous avec eux pour moi. Je les ai rencontré quand ils ont joué à Vancouver et nous avons sympathisé.

Durant l'année suivante, je les ai revu à plusieurs reprises alors qu'ils étaient sur la route pour leur tournée mondiale et nous avons commencé à discuter du fait que nous pourrions travailler ensemble à l'avenir.



Pourquoi avez vous accepté de mixer No Guts, No Glory ? Et pourquoi ne pas l'avoir produit ?

A cause de nos emplois du temps, je n'ai pas pu travailler sur l'enregistrement. J'ai adoré ce qu'ils ont enregistré avec le producteur Johnny K donc pouvoir le mixer était un vrai plaisir.


Qu'est ce que vous aimez chez eux ? Dans leur musique ?

J'aime leur dévouement pour un travail acharné et leur esprit. C'est tout ce qui fait le rock pur et dur. Leur musique est un bon vieux rock 'n' roll qui fait taper du pied et lever de poing en l'air.


Trouvez vous qu'Airbourne est différent des autres groupes de rock ?

Ils sont différents de beaucoup d'autres groupes car ils partagent leur musique avec leurs fans avec dynamisme et passion. Ils iront loin et au delà de l'appel du devoir pour faire entendre leur musique. (En clair ils sont passionné)


Le groupe dit que l'enregistrement a été fait de manière moins propre que pour Runnin’ Wild, et avec des micros un peu partout dans le studio afin de faire ressortir la dynamique de groupe. Pensez-vous que cela ai donner un résultat plus rock 'n' roll ?

Oui, on dirait qu'ils ont capturé le côté magique d'un live sur cet album !


Que pensez-vous de No Guts, No Glory en général ?

Je pense que ça va être un super album ! Très énergique, percutant et très rock !


Lors du mixage, le groupe n'était pas présent, ils étaient en Australie. J'imagine que vous discutiez par téléphone. Mais les avez-vous quand même rencontrés avant le mixage ?

Comme je l'ai dit un peu plus haut, je connais le groupe depuis plus d'un an, et de ce fait il n'était pas nécessaire de se revoir avant le mixage. Durant le mixage, nous communiquions par email et sur Skype. C'était parfois compliqué à cause du décalage horaire qu'il y a entre l'Australie et le Canada, donc ils devaient se coucher tard ou se lever très tôt pour être disponible afin d'écouter le mix.


Avez-vous des anecdotes sur l'album et son mixage ?

Le groupe a eu des problèmes avec leur connexion internet chez eux (trop lente et qui coupait sans arrêt), si bien qu'ils ont été obligé de louer une chambre d'hôtel à Sydney pour avoir internet. Ils y sont restés pendant environ une semaine, se nourrisant de bières et de pizzas ! Joel gardait son téléphone allumé à côté de son lit la nuit et quand j'avais besoin de leur faire écouter quelques choses, je les appelais pour les réveiller. C'est qu'ils travaillent dur ces gars là !


Pensez-vous qu’Airbourne deviendra un grand groupe de rock ?

Oui c'est certain ! Je pense qu'ils sont déjà sur la bonne voie pour devenir célèbre.
 

Un grand merci à Mike Frazer pour avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions ! Merci Mike !
 

Interview réalisée par mail le 4 Décembre 2009 - Traduction par Ben


Retour à la liste des articles/interviews

Facebook AF

Page Facebook
Officielle du site !